Auteur de son premier but en équipe fanion de sa jeune carrière, Valentin Aubry entame sa 14ème saison au club. Après un court passage chez le voisin Hyèrois, ce joueur du cru est un des symboles de la jeunesse du SOL. Rencontre avec l’intéressé…

17ème de saison de football dont 14 au SOL, quel est ton secret pour cette belle fidélité ?

Ma fidélité peut s’expliquer en deux temps d’abord d’un point de vue sportif, aujourd’hui jouer en R2 pour moi c’est un véritable plaisir et je ne pensais pas atteindre ce niveau là un jour et ensuite la principale raison est que je joue dans le club de ma ville, où j’ai grandi. Je joue en équipe première, une équipe pour laquelle je ne ratais pas un match quand j’étais petit, en tribune. Le SOL a toujours été mon club de cœur.

Au SOL tu as plusieurs rôles, joueur, éducateur et parfois tu encadres les stages pendant les vacances scolaires, comment décrirais tu cette passion qui t’anime ?

Le football c’est ma passion, et le SOL est ma passion donc je donnerais tout ce que je peux pour contribuer à la vie du club en tant que joueur, en tant qu’éducateur, au cours des stages ou autre. Je pense qu’il est très important que les joueurs de l’équipe première puisse avoir des responsabilités auprès des équipes de jeunes du club. C’est le modèle que j’ai vu se produire quand moi-même j’étais dans les équipes de jeunes du club et que j’essaie de reproduire en essayant de donner toutes les clés aux jeunes du club ou de la ville et pourquoi pas les voir évoluer en équipe première à leur tour.

Dimanche dernier aux Angles, tu donnes la victoire à l’équipe en marquant de la tête, ton premier but en équipe fanion, qu’est ce que cela représente pour toi ?

Je pense que cela symbolise un aboutissement d’autant que le but intervient à la 85ème et nous donne la victoire. C’est un sentiment magnifique, je n’avais pas encore eu la chance de marquer en équipe première. Cela représente un aboutissement de toutes ces années de travail où j’avais moins de temps de jeu, mais il fallait s’accrocher et au final aujourd’hui je fais partie intégrante de cet effectif et très souvent titulaire, et je suis récompensé de mes efforts je pense.

L’équipe première est actuellement 3ème avec un match de moins que les deux leaders, c’est une belle performance pour ce groupe. Comment vit ce groupe et comment tu entrevois le match choc contre Marignane/Gignac ce dimanche ?

Cette année le groupe vit vraiment bien. On peut le voir aux entraînements ou même après. On s’entend tous bien et cela se ressent sur le terrain. On fait preuve d’une très grosse solidarité dans les moments difficiles. Dimanche dernier aux Angles on a été très solides et cela se ressent sur les résultats. Ce dimanche on reçoit Marignane, et comme on se dit, on voit match après match et on fera les comptes à la fin. Cela va être un très gros match, on est tous très motivés. Il fallait « préparer le terrain » en gagnant aux Angles pour aborder la réception du leader Marignane/Gignac en espérant qu’il y aura du monde au stade pour nous soutenir.

Ton meilleur souvenir au SOL ?

Un meilleur souvenir au SOL…. c’est difficile tellement qu’il y en a. Je dirais ma première année d’éducateur des U16 aux côtés de JB Hoffarth, où on finit champions même si cette année avait été arrêtée par le Covid. Et si je dois retenir un match, ce serait notre match de coupe du var en U19, où nous étions en promoligue et nous recevions les U19 nationaux du Sporting Club de Toulon. On perd 3-0 mais on fait un match exceptionnel où on se voit refuser deux buts.

Ton idole au SOL, même si on connaît la réponse en la personne de Nico Picci ?

Ah ! j’en ai des idoles !! En commençant par Nico Picci (rires). Plus sérieusement je pourrais en citer plusieurs, notamment des joueurs que j’ai vu jouer quand j’étais plus petit comme Cédric Barale, Hugo Battaglione, Momo Ammor, Eddy Ressa, Rémy Ressa, et d’autres aussi mais si je devais en citer un qui m’a vraiment fait rêver ce serait Kamso Mara et un autre à qui je voudrais ressembler de part mon poste c’est Jérémy Pruvost.

Quel serait ton message pour que dimanche prochain le Stade Guillaumont soit rempli pour cette rencontre face au leader ?

La journée de dimanche va être une belle journée au stade vu qu’à 12h30 la réserve joue contre La Seyne Mar Vivo. C’est important de venir soutenir l’équipe réserve. Je n’ai jamais manqué un match de cette équipe des lors que j’étais disponible et pas en déplacement avec la R2. Pour ce qui est de la rencontre contre Marignane/Gignac, il n’y a qu’à aller sur le site de la ligue pour voir l’intérêt et l’enjeu du match. Et en cas de victoire, cela pourrait changer bien des choses, sans s’enflammer bien sûr. On vous promet spectacle, parce qu’à tous nos matchs il s’est passé des choses et il se passera encore des choses ce dimanche, et une belle fête au stade avec la buvette, les sandwichs, et l’accueil de nos bénévoles qui font aussi un travail remarquable.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder